Jean Piaubert (1900-2002) intégre les Beaux-Arts de Bordeaux en 1918, puis il fréquente l’Académie de la Grande Chaumière à Paris. Initialement figurative, sa peinture devient abstraite. Elle est montrée pour la première fois par La Galerie Creuze, en 1946. Il participe ensuite à de nombreux évennements de l’abstraction française : Salon des Réalités Nouvelles entre 1946 et 1952, Salon des Indépendants et Salon de Mai. Denise René lui offre sa première exposition personnelle en 1947. ll expose ensuite régulièrement chez elle. Dès 1949, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris acquière l’une de ses composition.

À partir de 1963, Piaubert travaille principalement la matière. Sur papier ou panneaux, il applique, en les mélangeant à de la résine, du sable, de la pierre, du bois ou des coquillages. Le sable correspond chez lui à une volonté de créer des œuvres intemporelles. Il admire Miro et Klee pour leur traitement de la notion d’infiniment grand, l’espace et l’infiniment petit, la molécule. Il compte parmi les plus grands matiéristes de son temps, avec Tapies, Fautrier ou Dubuffet.

GALERIE AVENIR

19 rue Guénégaud

75006 Paris

Jean-Marc Mandalian :
+33 (0)6 03 06 02 97

Nathalie Dupuis :
+33 (0)6 27 22 42 76

galerieavenir@gmail.com