Le travail de Mado Jolain (1921-2019) interroge le sens du geste quotidien, l’objet utile est sublimé. Elle réalise ses premières pièces rue d’Alésia à Paris en 1946 avec son mari, le peintre Louis Legrand. Ils sont tous deux particulièrement attirés par l’art populaire aux formes le plus souvent utilitaires. Dès 1948, elle expose à la Galerie Denise Bretau, puis elle participe, dès 1948 au Salon des artistes décorateurs. En 1950, le couple s’installe à Montrouge et Mado Jolain dessine des pièces de plus en plus recherchées au niveau des couleurs et des compositions, picturales et sculpturales. Les motifs figuratifs très stylisés qu’elle emploie à ses débuts sont remplacés par un décor de plus en plus abstrait. Les émaux sont étalés en larges aplats dégradés sur une couverte fluide d’émail blanc. En 1958, la famille s’installe à Champigny, le travail de Mado Jolain change de direction. Elle créé des modèles pour les jardins et terrasses, simplement émaillés, monochromes, striées ou perforées avant tournage, sans autre décor. Ce travail est exposé à la galerie Siècle en 1963 et à la Galerie A Rebours en 2000. Mado Jolain cesse son activité en 1970.

GALERIE AVENIR

19 rue Guénégaud

75006 Paris

Jean-Marc Mandalian :
+33 (0)6 03 06 02 97

Nathalie Dupuis :
+33 (0)6 27 22 42 76

galerieavenir@gmail.com